Skip navigation

Pierre Gendron
“ AUTOUR DES PAYLANDES ”

1958-1988 : oeuvres sur papier

Paylande est pour moi la façon de rendre hommage aux êtres vivants. C’est un appel à la “raison poétique”, à la tolérance, à la générosité.

L’art est avant tout une expérience humaine où le coeur s’investit en entier. Peindre ou dessiner pour moi, c’est une façon d’être et de respirer, c’est un dialogue entre la pensée, la sensibilité et la technique. Avant tout l’art est une affaire de méditation dans l’action et dans le geste.

J’exprime par des lignes, des formes et des couleurs ce que je ressens. Ces images issues de mon imagination ne se veulent jamais anecdotiques, elles invitent plutôt librement le spectateur à la connaissance intuitive de ces images, et donc à une participation active face à l’oeuvre. Ce produit esthétique est quelque chose de fragile et d’impalpable comme la qualité. Enfin comme dit si bien Paul Klee : “L’art ne reproduit pas le visible, il rend visible”.

L’évolution de mon oeuvre se fait par étapes successibes, parfois par palliers, et sa continuité, sa vie ou sa survie ne sont pas toujours au service du “talent” qu’on a et on revient toujours sur l’essentiel : être à l’écoute de soi, cette nécessité intérieure dont parlait Kandinsky. L’important ce n’est pas d’arriver mais d’être en marche, une certaine quête.

Pour moi, l’art c’est une façon de transmettre à des générations futures ce que j’ai été.

Pierre Gendron
“ AUTOUR DES PAYLANDES ”

1958-1988 : Works on paper

Paylande is for me a way of paying homage to humankind . It is an appeal to poetic reason, to tolerance, and beauty, and generosity.

Art is above all a ‘human’ experience where one is involved heart and soul. Painting or drawing is for me, a way of living and breathing, it is a dialogue between thought , feeling and technique. Above all, art is a form of meditation from concept to execution

I express by lines, forms and colours what I feel. These images from my imagination never intend to be descriptive. Rather they invite the viewer to actively dialogue with the work and to respond freely and intuitively to the images. This esthetic experience is something fragile and impalpable as is the quality. Finally as Paul Klee says so well:
“ Art does not reproduce reality , it reveals it.”

The evolution of my work comes about by stages, sometimes by steps. Its continuity, its life or survival are not always related to the talent one has and one always comes back to what is essential : to listen to one’s inner voice, that inner need Kandinsky spoke about. What is important is not the destination, but the process, a kind of quest.

For me, Art is a means of conveying to future generations what I was.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: